Noël c’est vraiment la fête des familles, parents, enfants et petits-enfants, quelle joie de se retrouver pour fêter la naissance de Jésus. Tout le monde n’a pas cette chance et nous nous sommes concertés pour réunir autour d’un joyeux repas celles et ceux qui pourraient se sentir esseulés.

 

Nous étions 14 ce dimanche midi autour d’une table joliment et discrètement décorée par Naomi Le Du qui avait préparé un petit cadeau accroché au sapin pour chaque participant.

 

Jeannine, Françoise et Elyane unissant leur talent culinaire avaient fait merveille à la satisfaction des palais de tous et  de Berzy le Sec les bûches glacées nous étaient livrées.

 

 

La joie tourbillonnait avec les tyroliennes suisses et notre Hasti qui dansait avec toute la fraîcheur et la fougue des danses orientales. Je n’ai pas pu résister, contaminé par cette joie et j’ai dansé, oui j’ai dansé, de bonheur pour mettre ma note à la joie commune. Jacques s’est mis au piano et nous avons chanté avant de nous séparer à 16h00, heureux d’avoir vécu avec toute l’église la joie de Noël. « Ah ! qu’il est doux pour des frères de demeurer ensemble ».

 

 

Pierre