Où commencer pour vous raconter cette belle journée de ce dimanche de fête (aussi en faveur de Fahitana) sur le thème de la "RENCONTRE".
La fête au service de l'autre, des autres: quelle joie!
Pour nous tous, nous l'avons vécu cette Rencontre, et si une certaine réserve nous habitait un peu à notre arrivée à 9h30, très vite une belle simplicité nous a mis chacun à l'aise.
Avec des amis invités et les plus habitués dont le coeur était grand ouvert, la Rencontre était bien là.

La musique nous a accompagnés au fil de cette journée :
Comment ne pas mettre l'accent sur notre ami Jacques qui nous a fait vivre cette "Tempête" de Beethoven.
Il a réussi à mettre nos coeurs en résonance avec la nature, et pour celui qui s'est laissé transporter, que de couleurs et d'images ont traversé nos têtes!
Un peintre pouvait prendre ses pinceaux et envoyer sur sa toile le beau ciel noir précédent cette tempête!

Justement, je vais vous faire faire un petit jeu : Avez-vous déjà remarqué que dans l'art musical comme celui de la peinture se trouve un même vocabulaire ?
-Composition - Espace - Temps - Mouvement - Contraste - Majeur - Intensité - Rythme - ...
A vous d'en trouver !

En attendant notre ami Jacques doit beaucoup aimer cette sonate de Beethoven, pour nous l'avoir fait vivre ainsi.
Il faisait vibrer l'âme de toutes les notes du piano autant que les nôtres.
(Je suis obligée d'ouvrir une petite parenthèse pour dire que notre pauvre piano aurait besoin que certaines notes s'améliorent! Ne m'en veuillez pas...)

Quand même! (quand m'aime...) venez au prochain concert, nous partagerons encore de belles émotions!
Je conclurai par cette phrase de Richard Wagner que Jacques exprime si bien sous ses mains :

"La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots."

Des choristes pétillants en communion les uns avec les autres, dirigés par un chef non moins heureux de faire vibrer ses exécutants aimés, et nous cibler au plus profond de nous qui nous barricadons si souvent!
Chacun des choristes pourrait être cité, je vais vous en sortir un prénom : Hasti.
L'avez-vous regardée ? ..qui essayait de chanter au bon rythme cette langue française parfois si difficile, mais dont la joie, le charisme et la communion avec sa nouvelle chorale, nous donnaient envie de s'y inscrire bien vite! Elle le vivait elle, le : "ici et maintenant"
 
Merci, merci....
à tous ces participants que nous espérons voir et revoir!
et juste leur dire que de la plus petite chanson des enfants, au jeu de guitare, aux fables de La Fontaine, à la "Tempête" de notre cher pianiste, au partage d'un moment intime du frère, aux petites duétistes et leur tante, du bon repas et ses si bonnes pâtisseries,  des "2 pences pas chers", vous faites partie du gros pain qui a été rompu et partagé, pour nourrir et nous révéler encore que nous sommes tous frères!

Vous n'êtes pas venus et vous ne comprenez pas tout ?
Venez vite à la prochaine fête, je vous en parlerai.
Si "l'Amour n'est pas fait pour être aimé mais pour être aimant", vous tous qui êtes venus, vous avez réussis.

Je voudrais terminer ces quelques lignes en te citant Edith ....oui je sais, tu n'en seras pas très contente, qu'importe!
Car porteuse de cette journée de Rencontre, essayant de nous expliquer les quelques mots "barbares" pas souvent compréhensibles dans notre époque, les chantant même avec une grande délicatesse après le concert de piano, tu as incarné la Rencontre en nous y emmenant. MERCI!
Puisses-tu emporter dans "ta journée de Fête" tous les humains que nous sommes, les petits comme les grands, les heureux et les malheureux, les malades et les bien-portants, afin que dans nous tous, se révèle au travers de tous ces visages, le créateur,  Vie-Amour...simplement "Notre Père".
 
Peut-être ....des jours à "Cesser d'être l'homme qui parle de Dieu, juste se laisser devenir en qui Dieu se raconte".(P.Evdokimov)

Tatyli